home
  home>nouveautés et événements>visite du Roi Albert
 




   
       

Le jeudi 17 juin 2004, le Roi Albert II a visité l'Institut géographique national en compagnie du ministre de la Défense, André Flahaut.

Au cours d'une réunion de travail, le souverain a d'abord reçu des informations détaillées sur le plan stratégique de l'institut. Tout comme d'autres gros producteurs d'informations géographiques, l'IGN est confronté à une demande croissante et de plus en plus diversifiée de données géographiques. Le plan stratégique permet à l'institut de réaliser parfaitement le passage d'une approche cartographique classique des opérations topographiques à une approche donnant la primauté à l'information géographique. Ceci signifie une véritable révolution au niveau des méthodes de travail. A l'avenir, toutes les échelles cartographiques seront rassemblées dans une seule base de données topo-géographiques de référence. La mise à jour de cette base de données se fera en continu, à l'aide de l'information collectée par l'IGN et à l'aide de données pouvant être utilisées via des accords de coopération conclus avec d'autres partenaires (notamment le Cadastre, la SNCB, les Régions,…). Le souverain était extrêmement intéressé par ce plan stratégique et a encouragé l'IGN à continuer dans cette voie.

La création de la Plate-forme fédérale de l'Information géographique est également appréciée à sa juste valeur. Par cette initiative, l'IGN veut mettre l'autorité fédérale en mesure de construire l'information géographique et de la rendre disponible de manière optimale. Il s'agit de données très diverses à composante géographique. Adresses, données topographiques de référence, plans cadastraux...: l'autorité fédérale produit, gère et utilise un tas d'informations à composante géographique. En coordonnant les efforts dans ce domaine et en rassemblant le savoir-faire existant, on peut obtenir de meilleurs résultats avec les moyens disponibles. L'accord que l'IGN et l'Administration générale de la Documentation patrimoniale viennent de conclure afin de stimuler leur collaboration dans divers domaines est une première étape concrète dans l'élaboration de cette plate-forme fédérale.




 




La délégation royale a également visité quelques directions techniques de l'IGN. Au centre de contrôle du réseau géodésique actif (AGN) on contrôle la stabilité et le fonctionnement des diverses stations régionales des réseaux RTK (Real Time Kinematic, une technique de précision utilisée pour les levés GPS). Grâce à la collaboration intensive entre l'IGN et les Régions wallonne et flamande, les géomètres peuvent utiliser cette technique dans toute la Belgique. Ainsi, avec un seul appareil, ils sont capables d'exécuter des levés rapides et précis qui sont immédiatement disponibles dans le système de coordonnées belge officiel (Lambert 72). L'IGN joue ici le rôle de coordinateur : en effet, il a défini les coordonnées pour tous les systèmes de référence, il contrôle journellement toutes les stations en recalculant leurs coordonnées et il contrôle la qualité de ces systèmes. En faisant un usage inventif des moyens informatiques et de la téléphonie mobile, le département informatique de l'IGN veille à une liaison optimale des données entre l'IGN, les Régions et les utilisateurs.

A la direction de la Phototopographie, on a expliqué au Roi comment on élabore la géométrie des données topographiques. Le souverain fit lui-même un essai avec l'appareil de restitution stéréoscopique numérique et fut ébahi par l'image en trois dimensions que les cartographes utilisent. Sur les photos aériennes du château de Ciergnon, le souverain a pu lui-même constater que le château domine la vallée d'une hauteur de 60 mètres. Une nouvelle fois, il a constaté que les révolutions techniques dans ce domaine offrent de nombreuses possibilités pour la cartographie, les levés, la reproduction en trois dimensions, etc., et surtout que - grâce à l'informatisation - ces informations sont disponibles et peuvent être mises à jour beaucoup plus rapidement.

La dernière direction technique que le souverain a visitée était la direction des Applications, où la délégation s'est arrêtée devant l'imposant Megasetter de Barco, une flasheuse commandée par ordinateur et pouvant exposer des films jusqu'au format A0. Ici aussi, le traitement de l'information se fait entièrement de manière numérique. La visite s'est achevée par un tour de l'imprimerie, où le personnel de l'IGN imprime chaque année un million de cartes avec une très grande précision.





















 


L'IGN a offert au Roi une carte originale du domaine royal de Laeken, établie en 1867 par le lieutenant E. Smal au Dépôt de la Guerre (cette institution est l'ancêtre de l'Institut géographique national actuel). Le Roi a également réservé un peu de temps pour faire un brin de causette avec une délégation du personnel.

La visite royale a été fort appréciée par tout le personnel de l'IGN et le fait que le Roi soutient les projets de l'IGN encourage la direction générale à poursuivre dans cette voie.




 

home | produits | savoir-faire | organisation | ressources online | info-vente | copyright

remarques concernant notre site? contactez-nous
2013 © Institut géographique national
Conditions de vente

haut