home
home > savoir-faire > services géodésiques  
GPS

Savoir-faire

Introduction
—————
Notions de base

—————

Systèmes de
coordonnées

—————

Représentations
cartographiques

—————
Systèmes
de référence

—————
GPS
—————
La projection Lambert 2008

  Cette application vous permet de consulter les fiches planimétriques et altimétriques

Téléchargez les données RINEX du réseau GPSBru
 
 

Jusqu’à présent, l’utilisation de la carte pouvait se faire de manière intuitive.Il n’était pas nécessaire d’être géodésien pour lire la carte ni même pour s’orienter avec une boussole.
Il en va tout autrement avec les appareils de navigation GPS. En effet, ces navigateurs fournissent des coordonnées à leurs utilisateurs, et si ceux-ci veulent les faire correspondre avec les coordonnées figurant sur la carte, un certain nombre de problèmes non solubles intuitivement vont se poser à lui. Certaines notions élémentaires de géodésie et de cartographie sont absolument nécessaires pour comprendre comment utiliser les coordonnées fournies par GPS.


Notions de géodésie
La géodésie est la science qui a pour but de déterminer la forme de la terre et à se positionner sur celle-ci. Chaque pays, en fonction des contraintes locales, a déterminé un ou plusieurs systèmes de référence géodésiques. Ces systèmes comprennent, en gros, le choix d’un ellipsoïde de révolution (forme géométrique simple qui s’approche le plus de la forme réelle de la terre), son orientation et son positionnement. C’est ce que l’on appelle en terme de métier un datum géodésique. La latitude et la longitude (aussi appelées coordonnées géographiques) d’un lieu quelconque de la terre sont donc exprimées sur un datum bien précis. Par exemple, GPS utilise le datum WGS 84 comme référentiel, tandis qu’en Europe, sur la plupart des cartes, les coordonnées géographiques sont exprimées sur le datum européen ED 50.

Les fabricants de matériel GPS ont anticipé ce problème en prévoyant dans leurs machines un grand nombre de datums géodésiques (plus d’une centaine dans certains cas). Lorsqu’on utilise un navigateur GPS et si on ne veut pas introduire une erreur qui dans certains cas peut dépasser de loin la précision attendue du GPS, il est donc absolument indispensable de sélectionner le datum correspondant aux coordonnées figurant sur la carte employée. Ce choix est suffisant pour qui se contente d’utiliser les coordonnées géographiques, mais elles sont toutefois moins pratiques à l’usage que les coordonnées rectangulaires.


Notions de cartographie
Il n’est pas possible de représenter directement de façon plane une portion de la terre. Il faut donc passer par un artifice : la projection cartographique. Cette projection va, immanquablement, entraîner des déformations. Trois surfaces peuvent être utilisées pour la projection : le plan, le cylindre et le cône. Seules ces trois surfaces peuvent être développées de façon plane sans subir de déformations supplémentaires. Les deux dernières citées sont utilisées afin d’augmenter la zone de contact entre l’ellipsoïde et la surface de projection, et, de ce fait, permettent de minimaliser les déformations dues à la projection. Les coordonnées planes sont intimement liées à ces systèmes de projection, et, de plus, elles sont plus pratiques à l’usage que les coordonnées géographiques. En Belgique, nous utilisons une projection conique qui donne lieu aux coordonnées planes Lambert 72. Les coordonnées planes UTM sont également mentionnées sur certaines cartes de l’IGN.

Ici aussi, les fabricants ont prévu un certain nombre de systèmes de coordonnées prédéfinis et certains appareils sont même programmables. Il suffit donc à l’utilisateur qui désire travailler dans un système de coordonnées planes, de sélectionner celui-ci ou, si l’appareil le permet, de le programmer.


Tableau récapitulatif des grids et datums

Choix valides pour usage avec les cartes de l’IGN belges
Grid Datum Valable sur les cartes
UTM European Datum 1950
·1:20 000 – 1:25 000
·1:50 000 analogiques (éditions antérieures à 1994)
World Geodetic System 1984
·1:50 000 numériques (éditions postérieures à 1994)
Lambert 72
Belgian Datum 1972
·1:10 000 – 1:20 000 – 1:25 000 – 1:50 000 (toutes)
·1:100 000
Longitude & Latitude
European Datum 1950
·1:10 000 – 1:20 000 – 1:25 000 – 1:100 000
· 1:50 000 analogiques (éditions antérieures à 1994)
·1:250 000 (éditions antérieures à 1998)
World Geodetic System 1984
·1:50 000 numériques (éditions postérieures à 1994)
·1:250 000 (éditions postérieures à 1998)



Vous désirez en savoir plus ?
La description du système GPS, les notions de géodésie et de cartographie, les particularités des cartes éditées par l’IGN, ainsi que les paramètres permettant la programmation des coordonnées Lambert 72 sont développés dans un article intitulé "Ce qu'il faut savoir pour naviguer sans soucis avec GPS". Ce documents, ainsi que d'autres peuvent être téléchargés sur ce site:


"Ce qu'il faut savoir pour naviguer sans soucis avec GPS" - 12pages- 1.056Kb



Contacter l'auteur de ces documents e-mail

 

home | produits | savoir-faire | organisation | ressources online | info-vente | copyright

remarques concernant notre site? contactez-nous
2013 © Institut géographique national
Conditions de vente

haut