GLOSSAIRE DE LA TERMINOLOGIE TOPONYMIQUE

INFO l A l B-C l D-E l F-I l L  l M-N l O-P l Q-S l T-Z

Langue
[language]
Instrument de communication orale et écrite propre aux membres d'une même communauté linguistique. Dans le domaine de la normalisation des noms de lieux, la typologie la plus largement utilisée est celle qui se réfère au statut des langues et à leur importance numérique dans un pays donné.
Langue commune; langue standard
[language, standard]
Forme écrite, forme parlée ou les deux d'une langue donnée, considérée comme la forme correcte de référence, et qui, pour des raisons culturelles, sociales ou politiques, prévaut sur les autres parlers de son domaine d'extension et se superpose à ceux-ci.
Exemples: Français standard, langue de l'enseignement et de l'Administration; «Received Pronunciation», prononciation standard de l'anglais.
Langue courante
[language, colloquial]
Variété de langue parlée ou écrite utilisée familièrement dans une région donnée, et qui diffère notablement de la langue commune ou littéraire. Voir également Dialecte; diglossie.
Langue d'arrivée; langue cible
[language, target]
Langue dans laquelle peut être produit l'équivalent le plus proche d'un nom géographique exprimé dans une autre langue, dite langue de départ ou langue source.
Exemple: Dans la conversion de l'arabe en français, la langue d'arrivée est le français.
Langue de départ; langue source
[language, source]
Langue à partir de laquelle l'équivalent le plus proche d'un nom géographique peut être produit dans une autre langue, dite langue d'arrivée ou langue cible.
Exemple: Dans la conversion du russe en français, le russe est la langue de départ.
Langue indigène
[language, indigenous]
Voir Langue vernaculaire.
Langue littéraire
[language, literary]
Forme écrite d'une langue, répondant à des exigences esthétiques tant au point de vue des idées exprimées que du mode d'expression.
Exemple: Le toscan, devenu langue littéraire par l'intermédiaire d'une grande œuvre, La Divine Comédie de Dante.
Langue maternelle
[mother tongue]
Première langue apprise au sein de la famille.
Langue minoritaire
[language, minority]
Dans un pays où plusieurs langues sont parlées, langue différente de la ou des langue(s) officielle(s) et qui ne rencontre qu'une audience restreinte.
Langue nationale
[language, national]
Langue dont l'usage est répandu et courant, dans l'ensemble d'un pays donné ou dans une partie de son territoire. Elle peut avoir, ou non, le statut de langue officielle.
Exemples: Le basque et le catalan en Espagne, à la fois langues nationales et officielles; le swahili au Zaïre, langue nationale uniquement.
Langue non officielle
[language, non-official]
Langue en usage, mais qui n'est pas reconnue explicitement comme officielle au sein d'une communauté politique légalement constituée.
Exemples: L'espagnol aux États-Unis; l'anglais en Israël; le français au Liban.
Langue officielle
[language, official]
Langue ayant un statut légal au sein d'une communauté politique légalement constituée, tels un État ou une partie d'État, et utilisée comme langue de l'Administration. La langue officielle peut  être choisie ou non parmi les langues nationales du pays.
Exemples: Afrikaans et anglais en Afrique du Sud; espagnol au Chili; anglais et français au Canada.
Langue principale
[language, principal]
Langue dont l'usage est le plus répandu et le plus courant au sein d'une communauté linguistique où plusieurs langues sont parlées.
Exemples: Anglais au Royaume-Uni; allemand dans le Sud Tyrol.
Langue véhiculaire
[language, vehicular]
Langue servant d'instrument de communication entre les membres de différentes communautés linguistiques. Dans un sens un peu plus restrictif, on appelle langue véhiculaire toute langue utilisée dans les relations commerciales ou autres, par des populations dont les idiomes respectifs ne permettent pas de se comprendre.
Exemples: L'anglais est la langue véhiculaire de l'aviation civile dans la majeure partie du monde; le français peut être considéré comme la langue véhiculaire dans la partie de l'Afrique dite francophone.
Langue vernaculaire
[indigenous language]
Langue, ou forme particulière d'une langue, appartenant originellement et exclusivement à un territoire donné.
Exemple: Les parlers mélanésiens de Nouvelle‑Calédonie.
Lettre
[letter]
Chacun des signes graphiques dont est constitué un alphabet.
Lettre simple
[letter, basic]
Forme de base d'une lettre, sans les signes diacritiques susceptibles de l'accompagner.
Exemples: l en comparaison de ł en polonais et D en comparaison de Ð en islandais.

Lettres cardinales
[letters, cardinal]
Lettres constituant le fonds commun des différents alphabets d'un système d'écriture donné.
Exemples: L'alphabet latin à l'exception, par exemple, des lettres K, Q, X; les caractères arabes classiques du farsi (perse). Expression complémentaire: Lettres spéciales.
Lettres spéciales
[letters, special]
Lettres n'appartenant qu'à une seule langue ou caractéristiques de celle-ci, et absentes de la plupart des autres alphabets du même système d'écriture.
Exemples: Ø danois, ð islandais, ß allemand. Expression complémentaire: Lettres cardinales.

Ligature
[ligature]
Combinaison graphique de deux lettres, soit accolées, soit reliées entre elles par un trait, indiquant qu'il s'agit d'un caractère unique.
Exemple: œ dans le français  œuf.
Lingua franca
[lingua franca]
Voir Pidgin.
Linguistique
[linguistics]
Science qui a pour objet l'étude du langage et des langues. Elle comprend principalement la phonétique, la phonologie, la morphologie, la syntaxe et la sémantique.
Logiciel
[software]
Ensemble des programmes, procédures et données destinés à effectuer un traitement particulier sur un ordinateur. Terme complémentaire: Matériel.
Logogramme
[logogram]
Symbole graphique ou ensemble de symboles graphiques correspondant à une notion (idéogramme) ou à la suite phonique constituée par un mot (phonogramme).
Exemple: Le kanji japonaispour yama ou san («montagne»); le chinois  pour zhong («milieu»).
Lots, traitement par Voir Traitement par lots.