GLOSSAIRE DE LA TERMINOLOGIE TOPONYMIQUE

INFO l A l B-C l D-E l F-I l L l M-N l O-P l Q-S l T-Z

Quadrillage U.T.M. Voir Projection M.T.U.
Racine
[root]
Élément irréductible d'un toponyme, dont l'existence est attestée ou supposée, obtenu par élimination de tous les affixes et désinences, et qui constitue un support de signification.
Exemple: En linguistique sémitique, la racine est une suite de trois consonnes liée à une notion déterminée et qui, complétée de voyelles, donne la base des mots. Ainsi la racine arabe ktb exprime la notion d'écrire, kataba signifie «il a écrit», katib, «écrivain», kitab, «ce qui est écrit».
Radical
[radical, radix]
a) Forme de base d'un caractère logographique.
Exemple: L'un des 214 caractères de base chinois qui constituent les indicateurs sémantiques, tel le caractère pour «arbre», sur la base duquel sont construits les logogrammes représentant les variétés particulières d'arbres.
b) Voir Racine.
Règles de classement
[sequence rules]
Principes qui déterminent le rang de chacun des mots dans une suite - par exemple de toponymes dans une nomenclature - en fonction de la succession de leurs lettres, idéogrammes ou caractères syllabiques. Des problèmes peuvent se présenter, en particulier avec les lettres traditionnellement omises dans l'alphabet, accompagnées de signes diacritiques ou de marqueurs telles ä, ö, ü, ß en allemand ou II et ñ en espagnol, de même qu'avec les mots comportant des traits d'union.
Répertoire de données
[data dictionary]
Fichier contenant la description des champs, des fichiers et des relations d'une base de données.
Répertoire toponymique
[gazetteer, toponymic]
[gazetteer, place names]
Liste de toponymes ordonnés suivant l'ordre alphabétique, fournissant pour chacun d'eux quelques renseignements succincts sur leur localisation, les types d'entités concernés, etc. En France, l'expression nomenclature toponymique est davantage usitée.
Exemples: Le Répertoire toponymique du Québec (Canada); Gazetteer of Ethiopia; Répertoire géographique du Canada: Nouveau-Brunswick.
Répertoire toponymique multilingue
[gazetteer, multilingual]
Répertoire qui, pour un type d'entité topographique particulière, signale les allonymes non nécessairement normalisés en diverses langues.
Exemples: Athènes (Athína); Naples (Napoli); Moscou (Moskva); Bangkok (Krung Thep).
Répertoire toponymique multiscriptural
[gazetteer, multiscriptual]
Répertoire qui présente des toponymes consignés selon deux ou plusieurs systèmes d'écritures.
Exemple: , Thessaloníki, en Grèce.
Représentation codée
[coded representation]
a) Représentation d'une donnée ou d'une classe d'entités selon un code alphanumérique ou un symbole graphique.
b) Résultat de l'attribution d'un code ou d'un symbole à chacun des éléments d'un ensemble.
Exemples: 1 à 99 (numéro d'autoroute au Québec, Canada); 100 à 199 (numéro de route principale au Québec, Canada); (cratère);  (mont).
Retranscription
[retranscription]
Nouvelle conversion du résultat d'une transcription pour revenir à la langue de départ.
Retranslittération
[retransliteration]
Nouvelle conversion du résultat d'une translittération pour revenir à l'écriture de départ. Voir également Réversibilité.
Réversibilité
[reversibility]
Propriété d'un système de translittération qui permet, d'une part, la conversion d'un texte original donné dans un système d'écriture (de départ) vers un autre système d'écriture (d'arrivée), et, d'autre part, la transformation inverse de ce deuxième texte en un texte rigoureusement identique au premier.
Romanisation
[romanization]
Translittération d'un ou de plusieurs toponymes d'un alphabet non latin en un alphabet à caractères latins. Des systèmes de romanisation approuvés par le Groupe d'experts des Nations Unies pour les noms géographiques (G.E.N.U.N.G.) existent pour les écritures suivantes: amharique; chinois; cyrillique bulgare, macédonien, russe et serbo-croate; devanagari; farsi; grec; hébreu; khmer; thaï.
Exemple  Athína.
Segment
[segment]
Résultat de l'opération consistant à découper une chaîne parlée en unités discrètes de différents rangs.
Exemple: Les morphèmes, segmentés à leur tour en autres unités discrètes, les phonèmes.
Sémantique
[semantics]
Étude scientifique du sens des unités linguistiques et de leurs combinaisons.
Sigle Lettre initiale, ou groupe de lettres initiales, constituant l'abréviation couramment utilisée d'une expression particulière. En toponymie, l'usage des sigles est particulièrement répandu pour les États dont les noms sont composés de trois éléments ou plus.
Exemples: U.S.A., R.F.A., ex-U.R.S.S., T.N.-O. (Territoires du Nord-Ouest, Canada).
Signe diacritique
[diacritic]
Signe graphique secondaire, placé conventionnellement au-dessus, au-dessous ou au travers d'une lettre ou d'un groupe de lettres ordinaires, et dont la fonction principale est d'en modifier la valeur phonétique habituelle.
Exemple: En français, le «c» devant «a» transcrit le son /k/, comme dans cadeau, et avec une cédille il transcrit le son /s/ comme dans çà.
Spécifique (Québec, Canada) Élément spécifique (France)
[element, specific]
Partie d'un toponyme qui identifie, personnalise de façon particulière l'entité géographique dénommée. Il peut comporter un article ou un autre élément linguistique, ou bien les deux.
Exemples: La Baie; Cap de Bonne-Espérance; Rio Negro. Terme complémentaire: Générique.
Syllabaire
[syllabary]
Système d'écriture syllabique propre à une langue donnée.
Exemple: L'ensemble des caractères syllabiques du katakana japonais pour transcrire a, ka, sa, ta, na, etc.

Syllabation
[syllabification]
Opération qui consiste à décomposer en syllabes différentes des séquences phoniques de la chaîne parlée.
Exemples: Val-pa-raí-so, Pa-ris.
Syllabe
[syllable] Synonyme
[synonym]
Unité fondamentale de la chaîne parlée, composée de plusieurs phonèmes dont un seul peut être vocalique.
Exemples: Br,no dans Brno; Hei, del, berg dans Heidelberg. Se dit de deux ou plusieurs mots ayant un sens analogue, ou très voisin.
Syntaxe
[syntax]
Partie de la grammaire décrivant les règles par lesquelles les unités significatives se combinent en phrases.
Systématique, valeur Voir Valeur implicite.
Système d'écriture
[writing system]
Système conventionnel présidant à l'emploi de symboles graphiques déterminés, qui eux-mêmes représentent les éléments phonologiques ou morphologiques d'une langue donnée.
Système de gestion de base de données (S.G.B.D.)
[data base management system]
Logiciel ayant pour tâche d'assurer la gestion automatique d'une base de données et de permettre l'accès à ces données pour des utilisateurs autonomes.
Système d'informations géographiques (S.I.G.)
[geographic information system (GIS)]
Base de données géographiques et apparentées, en général relative à un territoire déterminé plus ou moins étendu, laquelle comporte des cartes géographiques et des noms de lieux.