home
home > savoir-faire  > toponymie  
La toponymie à l’IGN
Graphie des toponymes


En Belgique, seule l'orthographe des noms de divisions administratives et de communes est officielle.

L'IGN, lors des enquêtes toponymiques, est régulièrement confronté à différentes graphies pour un même toponyme:

  • Tri, Trî, Try
  • Ri, Ry
  • Tienne, Tiène

C'est pourquoi, depuis de nombreuses années, il consulte systématiquement la Commission royale de Toponymie et de Dialectologie (C.T.D.) à propos de l'orthographe des nouveaux toponymes ou des toponymes dont la graphie sur la carte est contestée.


Fondée en 1927, la C.T.D. dépend de l'Académie royale de Belgique. Elle est composée de deux sections, une section flamande et une section wallonne qui ont, face à la normalisation de l'orthographe des toponymes, une politique légèrement différente.

La Section flamande procède à l'élimination des formes archaïques ou dialectales et à leur remplacement par une forme conforme aux règles de l'orthographe réformée du néerlandais.

La Section wallonne, qui a fort longtemps privilégié la forme orale et la prononciation dialectale des toponymes, mène une politique plus nuancée. Si elle s'efforce de normaliser au maximum, selon les règles de l'orthographe française, les transcriptions des noms de lieux non habités, elle fait preuve, par contre, de plus de tolérance pour les graphies des noms de lieux habités pour lesquels il existe une tradition graphique bien établie.

Les avis de la Commission royale de Toponymie sont généralement suivis par l'IGN

 

home | produits | savoir-faire | organisation | ressources online | info-vente | copyright

remarques concernant notre site? contactez-nous
2013 © Institut géographique national
Conditions de vente

haut