GLOSSAIRE DE LA TERMINOLOGIE TOPONYMIQUE

INFO l A l B-C l D-E l F-I l L l M-N l O-P l Q-S l T-Z

Accident géographique
[feature, geographical]
Entité topographique naturelle ou artificielle située sur la surface de la Terre.
Exemples: Un mont; une vallée; un champ; un barrage.
Accident géographique sous-marin
[feature, undersea]
Portion de la surface terrestre située sous la mer qui présente localement une certaine particularité.
Exemples: Un abysse; une fosse à saumon; une grotte marine.
Accident hydrographique Voir Élément hydrographique.
Accident topographique
[feature, topographic]
Portion de la surface de la Terre, de toute autre planète ou de tout satellite présentant localement une certaine particularité.
Exemples: Un mont; un canyon; un rocher.
Accident topographique extraterrestre
[feature, extraterrestrial]
Entité topographique située sur une planète autre que la Terre ou sur un satellite.
Exemples: Un cratère sur la Lune; un mont sur Mars; un satellite d'Uranus.
Acronyme
[acronym]
Sigle constitué de la ou des lettres initiales des différents termes d'une expression technique ou scientifique, se prononçant comme un mot ordinaire.
Exemples: Radar, pixel; Unesco, Unicef. Voir Sigle.
Activité toponymique
[survey, toponymic]
Éventail complet des modalités de collecte, de traitement, de normalisation, de diffusion et de conservation des noms de lieux d'un territoire donné.
Adresse
[address]
Endroit, dans la mémoire vive d'un ordinateur, où un élément d'information spécifique est emmagasiné.
Aire linguistique
[region, linguistic]
Domaine propre à un fait ou à un groupe de faits donnés. En toponymie, l'aire linguistique est donc l'expression de la répartition géographique des toponymes appartenant à des langues ou à des dialectes particuliers.
Exemples:  Les aires wallonne et flamande en Belgique, l'aire catalane, l'aire basque en France.

Allographe
[allograph]
Chacune des représentations écrites concrètes d'un graphème, en fonction de l'environnement.
Exemple : L majuscule et I minuscule sont deux allographes du même graphème. En toponymie, chacune des formes que prend un nom de lieu lorsque ces formes diffèrent par l'écriture et non par la prononciation: Wabush, Ouabouche (Canada).
Allomorphe
[allomorph]
Chacune des variantes d'un morphème, se produisant en fonction de contextes phonologiques ou morphologiques.
Exemples: beau beaux, ville villes, où x et s sont les allomorphes du morphème de pluriel en français. En toponymie, se dit de chacune des deux ou nombreuses formes d'origine commune que peut prendre un nom de lieu.
Exemples: Shippagan, Shippegan, Shipagan, Shipigan (Canad
a); Charolais, Charollais (France).
Allonyme
[allonym]
L'un quelconque des noms propres, d'origines différentes, servant à désigner un même objet topographique.
Exemples: Monte Cervino (Mont Cervin) et Matterhorn; Mer du Nord et Nordsee.
Allonyme normalisé
[allonym, standardized]
L'un quelconque des noms propres normalisés, d'origines différentes, servant à désigner un même objet topographique.
Exemples: Bâle et Basel; Anvers et Antwerpen.
Allophone
[allophone]
Variante combinatoire d'un phonème, se produisant dans un contexte phonologique défini où ne figure jamais aucun des autres allophones du même phonème. En toponymie, chacune des prononciations existant pour un même nom de lieu, sans modification d'écriture.  
Exemple: Paris (France), prononcé [paRi] en français, [pæis] en anglais, [paris] en espagnol.
Alphabet
[alphabet]
Ensemble de signes graphiques utilisés pour représenter les éléments phonologiques d'une langue, et énumérés selon un ordre conventionnel propre à cette langue.

Alphabet de conversion
[alphabet, conversion]
Système d'écriture alphabétique utilisé pour la transposition d'un nom de lieu, soit d'une forme orale à une forme écrite (transcription), soit d'une forme écrite à une autre forme écrite (translittération).
Alphabet de transcription
[alphabet, transcription]
Alphabet employé dans un système de transcription.
Exemple: Principes de transcription des toponymes africains (IGN 1980).

Alphabet de translittération
[alphabet, transliteration]
Alphabet employé dans un système de translittération, pouvant utiliser des signes diacritiques.
Exemple: Les alphabets utilisés pour la romanisation d'écritures non latines, par exemple l'arabe classique, comprenant des symboles tels que  (ayn).
Alphabet Phonétique International (A.P.I.)
[alphabet, international phonetic (I.P.A.)]
Ensemble de symboles, reconnu sur le plan mondial, permettant une transcription rigoureuse des principales réalisations phonétiques des différentes langues.
Exemples de notations en A.P.I.:  // pour ch dans chat, // pour j dans jour,  // pour u dans nuit.
Alphanumérique
[alphanumeric]
Qui comporte à la fois des chiffres et des caractères alphabétiques.
Exemple: Clavier alphanumérique. Au sens large, qui utilise également des signes de ponctuation et des symboles mathématiques.
Annotations Voir Écritures cartographiques.
Anthropique, élément Voir Entité topographique artificielle.
Anthroponyme
[anthroponym]
Nom, patronyme, prénom ou les deux, d'une personne.
Exemples: Alfred; 'Ali; Dupont; Johnson; George-Étienne Cartier.
Article
[article]
Morphème qui explicite le caractère défini ou indéfini d'un autre morphème, généralement un nom, et qui en précise souvent le genre, le nombre et le cas.
Exemples: la Seine, le Rhône, les Alpes (France); Crişul Alb (Roumanie), où l'article est l'élément postposé -ul.
Articulation
[articulation]
Ensemble des mouvements des organes vocaux qui déterminent la forme des différents résonateurs sur le passage de l'air laryngé, et donc la nature des ondes sonores utilisées pour la production des sons du langage.
Autorité toponymique
[authority, names]
a) Personne physique ou personne morale (bureau, commission) investies, par une autorité légalement constituée comme un État, un pays, une province, d'un pouvoir général de décision en matière de toponymie.       Dans certains pays, l'autorité toponymique est confiée à un ministre.      
Exemples
: La Commission de toponymie du Québec (Canada); la Commission nationale de toponymie de France.
b) Administration responsable de la diffusion de la nomenclature officielle d'un État.      
Exemple
: Le Comité permanent canadien des noms géographiques.